Les salaires moyens des cadres dans la construction et le bâtiment

Posté par Fed Construction dans Actualités Fed Construction
Le 15/05/2014
Les salaires moyens des cadres dans la construction et le bâtiment
Le secteur de la construction est comme beaucoup d’autres influencé par les aléas économiques. Qu’en est-il des rémunérations des fonctions cadres évoluant dans cette branche? Quels sont les salaires moyens octroyés dans le secteur de la construction et du bâtiment lorsque l’on est au début de sa carrière ou que l’on possède dix ans d’expérience ?Au cours du mois de novembre 2013, l’institut ...

Le secteur de la construction est comme beaucoup d’autres influencé par les aléas économiques. Qu’en est-il des rémunérations des fonctions cadres évoluant dans cette branche? Quels sont les salaires moyens octroyés dans le secteur de la construction et du bâtiment lorsque l’on est au début de sa carrière ou que l’on possède dix ans d’expérience ?

Au cours du mois de novembre 2013, l’institut Ipsos Loyalty a interrogé 531 responsables des ressources humaines ou directeurs généraux d’entreprise du BTP et de l’ingénierie possédant un effectif minimum de 10 salariés. Cette étude, réalisée par téléphone a permis de déterminer le salaire moyen brut des cadres du bâtiment construction.

Pour les principales fonctions relevant de l’encadrement et de gestion d’entreprise :

  • un chef de chantier, qui organise le travail sur un chantier et dirige les chefs d’équipes perçoit un salaire moyen de 28 000 euros brut par an en début de carrière et 35 500 euros avec 10 ans d’expérience ;
  • un conducteur de travaux junior, qui est responsable du projet jusqu’à sa livraison et sa réception par le client perçoit 31 500 euros brut par an tandis qu’un profil plus expérimenté recevra en moyenne 44 000 chaque année ;
  •  un responsable-chargé d’affaires dont le rôle est de garantir la réussite financière d’un chantier en supervisant notamment les études, le suivi des travaux jusqu’à la facturation et les échanges avec les fournisseurs et sous-traitants perçoit 33 000 euros lorsqu’il débute sa carrière et environ 45 000 avec 10 ans d’expérience.

Concernant les salaires des fonctions techniques et de conception, un technicien d’études techniques dont le rôle est de participer aux études relatives au chantier et dessiner les plans d’exécution touchera 26 000 euros brut annuels à ses débuts contre 36 000 euros au terme de 10 ans d’expertise confirmée. Un ingénieur d’étude prix, qui possède un profil plus qualifié puisqu’il identifie l’ensemble des moyens nécessaires à la réalisation d’un ouvrage et détermine le prix le plus juste, reçoit une rémunération plus importante. Un profil junior débutera sa carrière avec 33 000 euros brut annuels en moyenne et percevra 47 500 lorsqu’il aura acquis une dizaine d’années d’expérience professionnelle.

Les salaires des métiers de la construction répertoriés dans l’étude peuvent varier en fonction du secteur d’activité dans lequel évolue un cadre. Ainsi, les domaines du gros œuvre, du second œuvre, du BTP, du génie climatique et infrastructures routières peuvent présenter quelques différences.
Les disparités peuvent aussi être dictées par les politiques internes des entreprises. Outre l’élaboration d’une grille des salaires des cadres dans le bâtiment, l’étude menée par Ipsos Loyalty a également permis d’identifier une tendance significative. Il apparaît que les revalorisations de salaires de la construction tendent de plus en plus à être individualisées afin de fidéliser les talents mais aussi d’attirer des profils d’experts. Ainsi malgré un contexte de crise, les entreprises sont toujours à l’affut de profils très qualifiés et sont prêtes à se démarquer de la concurrence lorsque cela est nécessaire. 

 


Les commentaires
Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
Poster votre commentaire