Fiche métier responsable de développement foncier - 28/09/2017

Le responsable de développement foncier recherche et négocie au quotidien des terrains à bâtir et des immeubles. Ses compétences sont variées et ses journées rythmées par différentes activités. Découvrez ce métier, clé de voûte du développement des organismes fonciers.

Les missions du responsable de développement foncier

Le rôle d’un responsable de développement foncier au sein d’une structure immobilière est de générer et créer de nouvelles offres de logement (ou de surfaces commerciales). Grâce à ses relations et sa veille quotidienne, il est en mesure d’identifier :

  • Des terrains nus à fort potentiel pour des projets de construction ;
  • Des immeubles à acquérir et à améliorer pour les rendre habitables (bâtiment ancien/bureau).

Une fois qu’il a discuté et négocié une proposition financière avec le propriétaire du bien repéré, le responsable de développement passe à l’étude concrète de l’opportunité. Son travail consiste alors d’une manière générale à :

  • monter un pré-projet contenant une analyse financière, juridique et technique ;
  • estimer le coût des travaux et en déduire le prix de vente des biens ;
  • présenter le projet à la direction du développement et des programmes ;
  • organiser la signature de la promesse de vente.

Un responsable de développement foncier peut être à la tête d’une équipe de développeurs fonciers ou se charger d’un territoire spécifique à prospecter et à développer, sans responsabilité managériale.

Quelles sont les compétences requises ?

Exercer le métier de responsable de développement foncier demande d’avoir de solides bases dans le domaine de l’immobilier et de l’urbanisme. Il est également indispensable de maîtriser les différentes procédures d’acquisition foncière (expropriation, acquisition en copropriété, etc). Une bonne connaissance du marché immobilier dans lequel il évolue et des bases managériales sont d’autres compétences nécessaires à cette fonction.

Concernant les qualités d’un professionnel du développement foncier, ce dernier doit avoir une excellente capacité à négocier et argumenter. Il doit être organisé, rigoureux dans son travail, et aimer le contact et le challenge.

Comment devenir responsable de développement foncier ?

Suivre un parcours d’études long est nécessaire pour exercer ce métier. Les personnes diplômées d’un master 2 en droit/immobilier ou d’une école de commerce sont des profils recherchés. Il est toutefois difficile d’accéder à cette profession sans justifier de quelques années d’expérience, notamment en promotion immobilière ou en aménagement public ou privé par exemple. 

Quel salaire ?

Un responsable de développement foncier perçoit un salaire qui varie selon les années d’expérience. Un débutant peut espérer gagner entre 25 000 € et 35 000 € bruts par an. La rémunération d’un cadre confirmé peut facilement atteindre 65 000 € bruts par an. Une part variable s’ajoute généralement à ces chiffres, quel que soit le niveau d’expérience de la personne. 

Quelles perspectives d’évolution pour les responsables de développement foncier ?

Après quelques années d’exercice, un responsable de développement dans l’immobilier peut devenir directeur de la promotion immobilière ou des programmes par exemple. 

FED Construction vous accompagne …

Retrouvez en ligne toutes les offres d’emploi liées aux services immobiliers, dont le métier de responsable de développement fait partie. 

Pour aller plus loin :