Fiche métier : Métreur - 06/03/2018

Le métreur joue un rôle essentiel au sein des projets de construction. Ce profil, à la fois technicien et économiste, doit en effet veiller à l’optimisation des coûts du début à la fin du chantier. 

Focus sur les principales missions du métreur, les compétences attendues pour ce type de poste, les études menant au métier de métreur mais aussi le salaire moyen.

Les missions de métreur

La principale mission du métreur consiste à évaluer le prix d’une construction (immeuble, maison, ou bureaux) ou d’une rénovation en prenant appui sur les relevés et mesures effectués sur le site concerné, les plans détaillés, mais également sur les indications fournies par l’architecte en charge du projet avec qui il travaille en étroite collaboration.

Au quotidien, le métreur est amené à effectuer les tâches suivantes : 

  • Choisir les matériaux nécessaires à la construction ; 
  • Définir la quantité de matériaux nécessaire pour chaque poste de construction (gros œuvres, menuiserie, peinture, etc.) mais aussi les ressources à allouer ; 
  • Négocier avec les fournisseurs identifiés puis établir des devis ;
  • Établir un planning de réalisation du chantier ;
  • Contrôler le budget durant la phase de construction et s’assurer qu’il ne dépasse pas les prévisions établies ; 
  • Effectuer des ajustements budgétaires en cas d’imprévus au cours du chantier. 

Le spectre des missions du métreur varie selon la structure dans laquelle il évolue. Le métreur peut ainsi être chargé de la prospection de clients ou encore de la réponse à des appels d’offres. 

Pour ce qui est des environnements de travail, le métreur est amené à exercer dans plusieurs types de structures, à savoir des entreprises du bâtiment public, des cabinets d’architectes, des bureaux techniques, administrations publiques ou encore des cabinets d’économistes de la construction.

Quelles sont les compétences requises ?

Exercer le métier de métreur requiert une certaine polyvalence en matière de compétences. Le métreur doit ainsi : 

  • Avoir une connaissance approfondie des normes et de la réglementation relative à la construction ;
  • Connaître les matériaux de construction et être au fait des nouveautés afin de pouvoir optimiser toujours un peu plus les coûts de construction ;
  • Savoir utiliser les logiciels de métré ;
  • Être un excellent communicant car le métreur est amené à travailler avec différents corps de métiers ; 
  • Être organisé. 

En marge de ces différentes compétences, il est aussi attendu du métreur qu’il soit curieux, autonome, extrêmement rigoureux dans ses calculs pour éviter d’importants surcoûts de construction, et enfin, qu’il ait le sens du détail. 

Comment devenir métreur

Différentes filières professionnelles mènent au métier de métreur. Les candidats doivent a minima posséder : 

  • Un baccalauréat professionnel Technicien d’études du bâtiment, option études et économie, assistant en architecture ou études et économie ;
  • Un baccalauréat STI2D spécialité architecture de la construction ; 
  • Un baccalauréat professionnel technicien du bâtiment organisation et réalisation du gros œuvre ; 
  •  Un titre Professionnel de Technicien Métreur en Réhabilitation de l'Habitat (TP TMRH).

Cette première formation est généralement complétée par un BTS, un DUT voire une licence ou un master selon les cas : 

  • BTS Études et économie de la construction ;
  • DUT Génie civil option bâtiment, travaux publics et aménagement ; 
  • DUT Génie civil construction durable ;
  • Licence professionnelle, spécialité économie de la construction ou chef de chantier ;
  • Master professionnel Génie civil spécialité construction et réalisation du bâtiment ;
  • Master professionnel spécialité travaux publics et maritime, maintenance.

Certains métreurs ont également un profil d’ingénieur avec une spécialisation dans le BTP. 

Vous souhaitez postuler ! Envoyez-nous votre CV

Quel salaire ?

La rémunération du métreur varie en fonction de son expérience professionnelle. Un profil junior (entre 0 et 3 ans d’expérience) touchera environ 26 500 euros bruts annuels contre environ 30 000 euros pour un professionnel ayant environ 5 ans d’expérience. 

À partir de 10 ans d’expérience, la rémunération du métreur se chiffre en moyenne autour de 35 000 euros bruts annuels. 

Quelles perspectives d’évolution pour les métreurs ?

Plusieurs alternatives s’offrent aux métreurs en matière d’évolution. Ces derniers peuvent opter pour des postes de chef métreur ou métreur vérificateur voire s’orienter vers le métier de chef de travaux. 

Certains professionnels font également le choix de se spécialiser dans un secteur (maçonnerie, menuiserie, métallerie, etc.).

FED Construction vous accompagne…

Fed Construction accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi  relatives au métier de métreur ou économiste de la construction sur notre site.

Pour aller plus loin :