Fiche métier Gestionnaire de copropriété - 13/09/2018

Un gestionnaire de copropriété, également appelé syndic de copropriété, administre et gère les parties communes d’immeubles. C’est un métier tout sauf routinier !  Retrouvez sur cette fiche métier gestionnaire de copropriété toutes les caractéristiques de cette profession : missions, compétences, formation, salaire et perspectives d’évolution.

Les missions du gestionnaire de copropriété

La nature des missions d’un gestionnaire de copropriété est très variée. D’une part, il assure des tâches administratives qu’il exerce la plupart du temps dans un bureau. D’autre part, il doit régulièrement se déplacer sur le terrain pour contrôler l’état des immeubles qu’il gère. Ces bâtiments peuvent être des immeubles d’habitation, des bureaux ou encore des locaux commerciaux. Les missions rythmant principalement le quotidien d’un gestionnaire de copropriété sont : 

  • Organiser et animer les assemblées générales des copropriétaires ;
  • Vérifier l’état des espaces communs des bâtiments ;
  • Superviser la réalisation de travaux de réfection/d’aménagement (devis, choix des prestataires, suivi des travaux…) ;
  • Tenir la comptabilité générale de chaque immeuble ;
  • S’assurer du respect du règlement de copropriété.

Un gestionnaire de copropriété agit toujours dans le but de servir au mieux les intérêts des copropriétaires pour lesquels il travaille.

Quelles sont les compétences requises ?

Pour exercer, un gestionnaire de copropriété doit posséder de solides bases dans différents domaines. Des connaissances juridiques, financières, fiscales sont nécessaires tout comme des notions en métiers du bâtiment. 

Un excellent relationnel fait partie des qualités pour être gestionnaire de copropriété. Il doit savoir s’adresser aussi bien aux copropriétaires qu’il représente qu’à des fournisseurs, des ouvriers du bâtiment… De plus, il peut avoir à gérer des conflits : faire preuve de diplomatie et savoir négocier est essentiel parfois pour mener à bien des assemblées générales. Rigueur, réactivité, disponibilité sont également des qualités indispensables.  

Comment devenir gestionnaire de copropriété ?

Il existe plusieurs parcours de formation possibles pour accéder au métier de gestionnaire de copropriété. Cependant, les recruteurs exigent généralement un diplôme de niveau bac + 2 au minimum. Un BTS professions immobilières mène par exemple à ce métier.

Ceux qui souhaitent réaliser des études plus longues peuvent poursuivre avec :

  • Une licence professionnelle amenant au niveau bac + 3 (mention métiers de l’immobilier gestion et administration de biens, mention gestionnaire de l'habitat locatif et de l'habitat social, etc.) ;
  • Un master en droit de l’immobilier ;
  • Un mastère spécialisé en école.

Vous souhaitez postuler ! Envoyez-nous votre CV

Quel salaire ?

La rémunération d’un gestionnaire de copropriété débutant peut aller de 1 800 à 2 200 euros brut par mois. Ce salaire peut ensuite évoluer en fonction de son lieu d’exercice (cabinet d’administration de biens ou promoteur).  

Quelles perspectives d’évolution pour les gestionnaires de copropriété ?

Après quelques années d’expérience, un gestionnaire de copropriété peut décider de se lancer en indépendant. Autre solution : ouvrir son propre cabinet de gestion ou d’administration de biens.

Fed Construction vous accompagne…

Vous êtes à la recherche d’un poste de gestionnaire de copropriété ? Retrouvez toutes les offres d’emploi à pourvoir en ligne sur notre site.

Pour aller plus loin :